20 juin 2007

Let There Be More Light

Plus discret mais néanmoins essentiel...
Après avoir présenté le génie fou, puis le batteur voici le tour du clavieriste (parait que c'est comme ca qu'on dit) qui est accessoirement chanteur d'appoint.

Rick (Richard) Wright dont les nappes sur Echoes ou a Saucerful of secret ou encore the Great Gig in the Sky en on bercé plus d'un...

4 commentaires:

Martin a dit…

7h47 et déjà sur son Mac ! Respect !

Sinon, j'aime ce dessin moins que les deux précédents. Et j'avoue que je ne reconnais pas grand-monde, honte à moi. Je crois que je reconnais plus facilement la musique des Floyd que leurs trombines, en fait.

Enfin, tu as trouvé un thème sympa, cela dit. Vivement la suite !

zia a dit…

Moi j'aime bien, j'aime beaucoup même. Voilà.

beulette a dit…

pfiou !!!

je suis un peu sur le cul là, je repasse qd j'aurai retrouvé mes mots !!

macintroll a dit…

martin > Arf la suite tout de suite :)
Zia > Meci merci! :*
Beulette > Tsss tsss on se leve et on dessine madaame ! ;)