07 août 2006

dans l'espace personne ne vous entend ...

... Miauler

Le commander Ritchard avait beau avoir vécu les situations les plus périlleuses, il ne put s'empècher de pousser un petit miaulement d'éffroi en sortant de l'hyper-espace.
Mais ou était donc passée la constellation du lion ? A sa place ne restait plus qu'un amat de poussières d'étoiles.

Immédiatement une autre question primordiale lui vint en tête. Ou allait il pouvoir poser son vaisseau déjà bien mal en point ?

9 commentaires:

pierre a dit…

Devant le vide ....(patati). Il se laissa porter par une douce rêverie. Il se revis enfant alors que...(patata).
C'est alors que, emergeant de son rêve, il réalisa que.... (tralalère) - la solution était en lui, depuis toujours (en fait, mais c'est bien sur !).
Il regarda sa montre (qu'est-ce qu'une montre dans cet espace ou il ne fait ni nuit ni jour ? Qu'est-ce que la valeur d'une seconde, d'un centième ? L'infime parcelle de temps qui à suffit à l'univers pour réaliser son expansion ?...), son songe à lui avait durée 6h.

Le début fait un peu Disney ; mais bon, faut un début à tout !!!
Je laisse le soin de combler les vides (j'ai une de ces flemmes) puisque je n'ai pas décrit le songe en question.

ploufy a dit…

"Ordinateur... Recherche des planètes alentours" dit le Commander Ritchard à son ordinateur de bord d'une voix laconique.

Sur l'écran de son vaisseau, des constellations, planètes, étoiles défilaient à toute allure, puis des chiffres apparurent, grossissants lentement pour finalement s'arrêter aux côtés d'une sphère rouge.

Le Commander Ritchard regarda son écran.

"Planète Secta 1...hmmm..." Le Commander ne semblait pas très enthousiaste.
"Cela devait bien arriver un jour... Bon je n'ai pas le choix de toute manière et je ne trouverais pas meilleur endroit dans l'univers pour apprendre ce qui s'est passé ici." se dit-il à lui même.
"Ordinateur... Direction planète Secta 1... Passage en mode furtif..."

Sur l'écran, s'afficha les lignes suivantes
DIRECTION : PLANETE SECTA 1
MODE FURTIF : ACTIVE

Le vaisseau se détourna alors vers sa nouvelle destination. Une destination bien connue du Commander qui lui faisait ressurgir des souvenirs difficiles...

ia a dit…

argh ! Ploufy, ses suspens insoutenables et ses chutes mystérieuses ! c'est marrant tu laisses toujours une ouverture au moins égale à celle du dessin...j'ai bien envie d'essayer de prendre la suite, tiens (en toute humilité):


Le souvenir des parfums secs de sa savane natale et des lumières ocres des crépuscules de son enfance refaisaient doucereusement surface. Alors qu'une planète verte, jaunâtre et bleue grandissait vaporeusement dans la verrière de son vaisseau, Ritchard se trouva transporté dans la cité d'argile et de tourbe Rharrinah, qui l'avait vu naître 40 cycles terrestres auparavant. Il se vit apprennant avidement les techniques de chasse de ses ancêtres par son père, puis ramener enfin fièrement à sa famille son premier trophée. Levant la tête vers le ciel en regardant passer une aiguille de nuages rosée, il avait reconnu l'un de ces engins fabuleux qu'il s'était un jour juré de piloter. Puis il ressenti ce vieux et cinglant pincement au coeur qui l'avait saisi ce jour tragique où il avait finalement trouvé le courage d'annoncer ses ambitions : son père avait alors explosé dans une rage incontrôlable, lui assénant peremptoirement qu'il était tout à fait hors de question qu'un membre de son clan renie les traditions anciennes et se perde dans le déshonneur du mode de vie des 'envahisseurs étrangers'. Il n'était encore qu'un enfant quand déçu et totalement désespéré, il prennait la tragique décision de quitter la vieille ville de soleil. Il avait songé, la mort dans l'âme, qu'une fois qu'il aurait gagné sa place auprès des astres, plus jamais il ne reviendrait en arrière....c'était faux.


( dans ce mini exercice, j'ai essayé de faire se rejoindre le texte de Pierre et Ploufy : essayez de deviner lequel des deux j'ai voulu prolonger ;) )

Lotte a dit…

J'ai beaucoup rit au "miaulement d'effroi" :)

macintroll a dit…

pierre > huhuu c'est ce qu'on appelle une histoire entre parenthèses ca non? :P

Ploufy > Whooo miam ! y a pas a dire tu sais créer du suspense ! ;)

ia > excellent aussi ! effectivement on retrouve bien les bases des deux textes précédents ! très belle idée ca ! :)

Lotte > (hihihihi) miaow !!!
... bon j'ai encore du boulot pour arriver a ton niveau de gagwomen ;)

ploufy a dit…

@ ia et macintroll : c'est pas ma faute si à chaque fois que je vais pour écrire la fin de mes histoires on me.... arrrgghhh... je.... smuifsdhkffffffffffff

Brad a dit…

rien à voir mais t'etais pas en ligne sur msn... regarde ces images a base de trator... http://basangpanaginip.blogspot.com/2006/07/worlds-most-photorealistic-vector-art.html

macintroll a dit…

Ploufy > mouhahah Dommage j'aurais bien aimmé savoir si tu ... biiiiiiiiiiiiiiiiii....

Brad > Whoooooot sacré lien !!!! tu vas faire partir tous mes lecteurs !!!!!!!!!!!! ;-)

ia a dit…

@ brad : Merci pour le lien =O.O= ...
=T_T= je vis tellement pour rêver d'arriver un jour à un tel résultat...
*tombe à la renverse splaf.*