12 juillet 2006

Le gardien

On continue dans la série crayonnés mis en couleurs.


"Il a pas l'air commode, plutôt armoire ...
et surtout il vient de nous repérer ... le gardien de la forêt

Mais quel trésors peux il donc garder ? !"


8 commentaires:

ia a dit…

Tous les cinquante ans, la communauté des mages choisissait un orphelin au hasard et l'entrainaient à la guerre sans relâche et dans le plus grand secret. Nul qui fut extérieur à cette organisation séculaire n'en a jamais su les raisons. Pour avoir été leur archiviste durant plus de 60 ans, je peux vous affirmer que la seule chose qui avait un rapport avec la création de ce combattant initié, et qu'ils avaient laissé filtré vers le peuple fut cette étrange interdit : aucun non-mage ne devait pénétrer au coeur de la forêt interdite sous peine d'en affronter le guardien. Les gens se contentaient allégrement des disparitions des rares inconscients qui bravaient cet ancien tabou et ne se posaient pas plus de questions lorsque notre procession de l'automne s'enfonçait dans la pénombre sacrée. Là le gardien dissimulé loin sous son armure de nacre vieille de plusieurs siècles s'agenouillait et nous laissait passer. Pauvre âme, il n'avait jamais connu que l'ombre néfaste des arbres menaçants ornant ce lieu. Le grand maître prononçait quelques paroles secrètes à l'oreille de la pierre centrale. Puis le ciel s'illuminait et tour à tour nous devions réciter le fruit de notre travail de l'année : nos paroles s'inscrivaient comme par magie dans le firmament. Puis le grand maître saluait la pierre et remerciait son gardien, puis nous retournions au temple.

sweeen a dit…

Ce type est le gardien de la résèrve à glands de Skrat.
Pas con l'ecureuil... :D

ploufy a dit…

Depuis des millénaires, les chevaliers d'Horus sont les gardiens du Temple d'Epsion, temple portant le nom du seigneur le plus respecté et le plus redouté que n'ait jamais connu les Terres d'Askâan.

Ses seuls véritables opposants étaient les "Dragons Noirs", des êtres avides de pouvoir et pour qui la vie n'avait que peu de sens.
Lors d'un terrible combat, ils frappèrent l'esprit d'Epsion d'un sortilège dont nul ne soupcçonnait l'existence et dont les secrets furent emportés lors de leur disparition mystérieuse.

La caste des Mages affirma qu'il était possible de rompre le sortilège et de redonner ainsi la vie au Seigneur Epsion. Certains de ses membres furent alors mandatés pour travailler en ce sens.

En attendant ce jour, les chevaliers d'Horus gardent l'esprit et le corps d'Epsion.

"Seul celui qui saura rompre le sortilège sera autorisé à entrer dans le temple. Et alors, la lumière pourra enfin renaître sur les Terres d'Askâan"

pierre a dit…

C'est le fils de la vieille. Comptable occulte des comptes de sa maman, fileuse de laine.
On peux le voir ici en train de repousser les assauts effrénés des agents du F.I.S.C.
Comme il est muet, il n'a pas d'autres outils que la vieille armure du papa (pas même un stylo) pour répondre aux relance de l'administration fiscale.
Sa morale (ce qui le fait tenir debout, après la soupe au hareng de sa maman) : Quand on veux, ont peux" et "A coeur vaillant, rien d'impossible", "Aide toi le ciel t'aidera". Il y crois fermement, c'est tout ce que lui a laissé son papa (avec cette armure).

Il est inculte mais brave.

Il sait qu'il y arrivera car il est du signe du lierre.

macintroll a dit…

ia > Superbe ! magnifique... chui impressionné
Sweeen > Toi l'écureuil !!!!
Ploufy > yeah une valeur sur ca !
Pierre > Hahahah Excellent et bien vu... faudra que je pense a m'en prendre un alors :p

Anonyme a dit…

Here are some links that I believe will be interested

Anonyme a dit…

I like it! Keep up the good work. Thanks for sharing this wonderful site with us.
»

Anonyme a dit…

Greets to the webmaster of this wonderful site! Keep up the good work. Thanks.
»